Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 16:15

 

Quignard.jpg

 

 

C’est temps libre. Je lis négligemment « Terrasse à Rome » assis à la terrasse d’un café romain. Elle, que j’avais repérée pendant la conférence, m’a vu.
C’est ce que je souhaitais. Elle s’approche et se risque:
- Vous aimez Quignard?
- Certaines phrases.
- Comme ?
- Ce que dit Meaume « Chacun suit le fragment de nuit où il sombre ».
- C’est joli.

Devant mon air surpris, elle ajoute aussitôt, dans un petit rire et en imitant James Bond:
-  Meaume…Jolie Môme…
Qu’une femme d’allure aussi fine puisse sortir pareille plaisanterie dans cet endroit magique sur un tel sujet à un homme comme moi qui représente assez bien, je crois, la fine fleur de l’intelligentsia européenne, m’accable.
Ainsi, j’aurais porté un bob Ricard sur un marcel crasseux, étalé mon “Equipe” sur les restes d’un jambon-beurre devant une Kronembourg basique, que c’eût été tout comme !
Le coup est rude, mais je réagis en gentleman. Je me force à sourire, me fends d’un « très drôle » et, pour me mettre sans équivoque à hauteur de la belle, soulevant un coin de fesse droite, laisse filer un pet sonore et nauséabond du plus bel effet.
C’est réussi. Elle rit aux éclats, s’assoit à ma table et dit:
- Je vous observe depuis le début du colloque et je savais bien que, comme moi, vous n’étiez pas de leur monde »

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Gillmo - dans Chroniques
commenter cet article

commentaires