Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 09:43

 

  Rosset

 

 La dame dit qu’elle projetait de monter une petite société pour vendre des cuves. Voulant préciser, elle hésita, cherchant ses mots, des citernes…des réservoirs…  

Son concept marketing semblait flou, mais il comprit qu’elle ne pouvait dire simplement « fosse septique ». Comme si percevant ce décalage  entre l’élégance de sa mise,  la finesse de son visage, l’harmonie de sa bouche et la trivialité du propos, elle en éprouvait une gêne qui lui interdisait de prononcer certains mots. Alors, dans la conversation, il improvisa sur le plaisir du texte, citant Barthes et Rosset. Les yeux de la dame brillèrent, elle buvait ses paroles. Ça marchait ! Il avait touché juste : cette jolie  femme d’affaires était sensible aux mots.  

Il rêva que demain, peut-être, s’il poussait plus loin sa littérature…


Partager cet article

Repost0

commentaires

paperasse 42 12/11/2013 18:50

Ah bien choisir ses mots ; citer MARCEL PROUT par exemple eut été inconvenant...

Emile Gillmo 14/11/2013 12:37







Emile Gillmo 11/11/2013 18:35

Sans doute Elos, d'où l'intérêt des "littéraires" dans les affaires pour conclure les marchés...

Elos 11/11/2013 16:26

La littérature comme moyen de séduction?