Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 09:13

 

le-monde-2.jpg

 

 

 

 

Sarah SZE

Untitled (Portable Planetarium), 2009

 

 

 

 

Son truc, c’est de s’intéresser aux grandes causes du monde. Il me reproche avec mépris mon nombrilisme : - Oh, toi et  tes petits problèmes!  

Je lui lui réponds souvent : - Tu sais, d’où je suis, y a que moi qui compte!  

Je passe mon temps chez moi, de la chambre au salon, par la case cuisine, pas à pas, seconde décomptée après seconde, tandis que lui, fulgurant, encyclopédique, traverse le monde et les siècles.

Je pense inlassablement le quotidien, le banal, l’intime.  Lui, brasse l’Histoire. D’un  insecte écrasé, d’un rhume, je fais  mon miel, un roman, une aventure.  Il ne peut écrire que sur fond de génocide ou de révolution.

Je lui dis souvent : - Regarde-toi dans un miroir, tout y est, tu as le monde à domicile, Pourquoi aller chercher ailleurs ?   
 

Un jour, il me traite d’auto-centré et c'est le mot de trop.  Haineux, nous en venons aux mains. Quand je lui plante dans le ventre le couteau de cuisine, sur son visage, plus que la douleur, je lis la surprise.

Un coup de couteau, bien placé, et voilà un corps qui se vide. La baudruche se dégonfle et le monde, brutalement, rétrécit.  Dans le sang et la mort, l’universel rejoint  l’anecdotique. Et vice-versa. CQFD.

 


Partager cet article

Repost0

commentaires