Expo Robert Keramsi, Chazelles/Lyon, nov 2017 (photo privée jmg)

 

 

Ici, plus d’enfants, mais des chiens, des chiens de tous poils. Le petit immeuble est devenu  chenil. Les jeunes couples qui emménagent ne font plus de bébés. Ils sortent à heure régulière leur chien pour qu'il pose sa crotte dans le square d’en face.  Les plus disciplinés la ramènent pliée dans un sachet plastique qu’ils abandonnent dans la poubelle verte que la municipalité hygiéniste de droite a installée au pied des feux tricolores.

A chaque rencontre, en attendant l’ascenseur,   en bons voisins, on s’extasie sur l’animal de l’autre, il est trop mignon,  il a l'air intelligent! Et s'il est gros on s'inquiète, vous croyez qu’on va tous pouvoir tenir dans l’ascenseur?
Les soirs de chaleur, par les fenêtres entr’ouvertes, on entend des Assis! Couchés!  Debout!  Au pied!  Papatte! Susucre! mêlés d’aboiements joyeux ou craintifs.
A défaut de maitriser   leur vie, les maitres s’essaient à maitriser  leur chien…
Retour à l'accueil