efferv.jpg 


Au contact de l’eau, le cachet rond s’agite, s’amincit, s’enfonce, se délite tandis que les bulles crépitent. Quand il a disparu, il ne reste qu’une fine poussière blanche. Je fais tourner un peu le verre et l’eau redevient limpide. Le liquide doux-amer me tranquillise. J’ai peur des pluies acides depuis que j’ai vu le chat  pris par  l’orage se dissoudre sur le gazon du jardin dans d’atroces miaulements. Le jacuzzi est silencieux. Sally qui prend son bain moussant n’a pas refait surface. C’est reposant.

 


Retour à l'accueil